Il ne s'agit pas pour nous
d'ajouter des années à la vie, mais de la vie aux années
Club Omnisports
des Activités Physiques
pour la retraite sportive
Accédez à l'espace adhérents et inscrivez-vous en ligne à toutes les activités du club

Accès adhérent

Nom d'utilisateur
Mot de passe

éditoriaux : Editorial

Amoureux du Pédestre et de la Nature, salut !

L’activité pédestre est par essence, une activité de plein air et de pleine nature ; sur les chemins forestiers, sur les sentiers, l’optimum est de rechercher tous les points de vue agréables.
Bien sûr, certains pensent que le bonheur est au sommet, peut-être avec raison, mais il est un plaisir certain de gravir le sentier qui nous y conduit.
Quelquefois, le plaisir est interrompu par des éléments parasites : mouchoirs papiers, appelés mouchoirs jetables (et non pas mouchoirs à jeter !), tombés d’une poche, ou jetés, par négligence, par désamour de Dame Nature !
De même, sur le lieu du casse-croûte, il nous arrive de découvrir quelques déchets d’un passage précédent, laissés par négligence, par ignorance (4 à 6 mois pour qu’un trognon de pomme se désagrège)  incitant les suivants à en faire autant.
« Mes épluchures, c’est pour les animaux ! » Peut-être pour les poules d’une basse-cour, mais dans la pleine nature, on risque de modifier le biotope et fragiliser des animaux ; l’exemple des marmottes, aux abords des stations, rendues malades par tout ce qui leur a été donné … par confusion avec des animaux de compagnie.
Alors contribuez à laisser la nature au moins aussi belle que vous auriez aimé la trouver !
En ce début de saison sportive, prenons de bonnes résolutions, faisons un petit effort pour ne rien laisser qui dénonce notre passage, sur les chemins, sur les lieux de casse-croûte et dans le car !
Un rappel de quelques exemples de durée de vie des déchets dans la nature :
-une peau de banane : 6 mois avant de disparaître
- un mégot de cigarette : 1 an et il aura contaminé 500 litres d’eau
- un sac en plastique : 300 ans, alors qu’il peut servir à remporter nos déchets jusqu’à une poubelle.                                                                                                                                 Si
Si vous le faîte, c’est bien ; si vous en parlez autour de vous, c’est très bien ; pensez au rôle éducatif des grands-parents auprès des petits enfants.
Ce sera un bon début pour s’orienter vers une pratique de randonnée éco-responsable …

Et que vive cette belle Nature que nous avons l’occasion de fréquenter régulièrement !

A bientôt sur les sentiers !

Francisco DIAZ – pour la Commission pédestre